Débat

 Maghreb des Livres, 11 février 2012 Alice Cherki, Maghreb des Livres 2012 Source Autre

Héritiers de Fanon

Alice Cherki en réponse à quelques questions…

et


Roberto BENEDUCE

Roberto Beneduce, psychiatre et anthropologue, est professeur d’Anthropologie Médicale au Département de Cultures, Politique et Sociétés (Université de Turin) & Directeur du Centre Frantz Fanon, qu’il a fondé en 1996 dans le but de construire une ethnopsychiatrie critique. Il est actuellement Visiting Professor à l‘Université de Berkeley. Son travail clinique et ses recherches ethnographiques concernent la condition des immigrés et des refugiés ainsi que la prise en charge des victimes de torture, l’anthropologie de la violence sociale et politique en Afrique sub-sahariane (Cameroun, Mali, République démocratique du Congo), les changements des savoirs thérapeutiques locaux (églises de la guérison).

Claire MESTRE

Claire MESTRE est psychiatre et anthropologue, co-rédactrice en chef de la revue L’autre, membre de l’association Mana.

Cherki A. Frantz Fanon, portrait. Paris: Seuil; 2000.

Cherki A. La frontière invisible. Violences de limmigration. Paris: Éditions des crépuscules; 2006.

Deleuze G, Guattari F. Capitalisme et schizophrénie. Paris: Éditions de Minuit; 1972.

Lacan J. LEnvers de la psychanalyse. Paris: Seuil; 1991.

Louatah S. Les sauvages. Paris: Flammarion; 2012.

Mbembe A. Sortir de la grande nuit. Essai sur lAfrique décolonisée. Paris: La Découverte; 2010.

Pour citer cet article :

Repéré à https://revuelautre.com/debats/heritiers-de-fanon/ - Revue L’autre ISSN 2259-4566

Lien vers cet article : https://revuelautre.com/debats/heritiers-de-fanon/

Mots clés :

Keywords:

Palabras claves:

CM : Lœuvre psychiatrique de Fanon a opéré par rupture à légard notamment dune pensée psychiatrique sur lautre, pour initier et créer autre chose, un autre regard, dautres pratiques et pensées, et ce, dans la France coloniale, en métropole et dans sa colonie algérienne. En cela elle a été une critique intra-occidentale déterminante, en confrontant cette psychiatrie-là à ses points aveugles et en montrant notamment comment elle était traversée par le racisme dune époque.

AC : Il faut rappeler que Fanon a toujours fait la différence entre les théories psychiatriques du primitivisme (Carothers, Porot) et la psychothérapie institutionnelle de Tosquelles, Le Guillan, Oury. Fanon est lhéritier de cette dernière conception et pratique. Le décentrement de Fanon est né, en partie, de cet héritage.

La psychanalyse des années 1950, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, est en régression par rapport à lÉcole viennoise (Otto Fénichel, Maria Langer et dautres), qui avait entrepris une recherche liant psychanalyse et politique, sans oublier linfluence du Reich viennois. En France et aux USA, triomphent la théorie du Moi autonome et la conception dune cure intimiste anhistorique centrée sur le conflit œdipien, avec des querelles dans lesquelles même la pulsion de mort nexisterait pas. Ce rappel est utile pour situer le débat contemporain. La quête de Fanon, sur ce quil y a avant lŒdipe, sur les transmissions historiques brisées, sur limportance du regard porté sur lautre, ont ouvert la voie à un questionnement très actuel dans la cure même. La conception fanonienne de la folie, qui est dêtre propulsé dans létrangeté radicale au monde, et le but du soin de remettre lindividu en liens avec les autres sont aujourdhui partagés par bon nombre de thérapeutes, en Espagne, en Amérique latine, en France aussi, et sans doute en Italie.

 L'accès à cet article est réservé aux abonnés.


Connectez-vous pour accéder au contenu

ou abonnez-vous en cliquant ici !


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !