Brèves

Remise du prix Sakharov 2014 à Denis Mukwege Strasbourg 26 novembre 2014 07.Source (CC BY 2.0)

Denis Mukwege, homme de paix, homme en lutte


Sophie MALEY

Sophie Maley est en formation de psychothérapeute, co-thérapeute, Maison des adolescents de Cochin à la consultation transculturelle, Paris.

Pour citer cet article :

Sophie MALEY, Denis Mukwege, homme de paix, homme en lutte. Repéré à https://revuelautre.com/blog/denis-mukwege-homme-de-paix-homme-en-lutte/ - Revue L’autre ISSN 2259-4566

Lien vers cet article : https://revuelautre.com/blog/denis-mukwege-homme-de-paix-homme-en-lutte/

Mots clés :

Keywords:

Palabras claves:

Voilà 25 ans que le médecin Denis Mukwege lutte contre l’arme de guerre la plus abjecte qui soit, le viol. Cette « guerre sur le corps des femmes », il la dénonce encore et toujours et il l’affirme, elle continue et s’étend aux enfants, voire aux nourrissons.

Le 10 décembre 2018, à Oslo en Norvège, lors de son discours à l’occasion de la remise du prix Nobel de la paix qui lui a été décerné, le gynécologue-obstétricien congolais a invité le monde à réfléchir et même à se repenser. Un discours qui, en ce début d’année résonne comme la formulation de vœux à respecter et à appliquer pour l’ensemble de la communauté internationale.

À 63 ans, Denis Mukwege œuvre depuis 1993 pour dénoncer les crimes de guerre et contre l’humanité au Congo. Cependant et malgré un rapport publié en 2010 où étaient répertoriés de nombreuses exactions, les noms des responsables n’ont jamais été révélés et aucun crime n’a été jugé.

La remise de ce Prix Nobel de la paix, qu’il partage avec Nadia Murad, fut aussi l’occasion pour celui que l’on surnomme « l’homme qui répare les femmes », de rappeler la situation politique et sociale précaire du pays qui l’a vu naître en 1955, la République démocratique du Congo. Un pays où la dernière élection permettant de désigner un successeur au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis dix-huit ans, a eu lieu le 30 décembre 2018.

Comme le souligne Annick Cojean (Article Le Monde – oct.2018) dans son portrait consacré à ce « grand médecin », il a été heureux de recevoir ce prix et l’a dédié « aux femmes de tous les pays du monde, meurtries par les conflits et confrontées à la violence de tous les jours. » S’adressant à elles, ce féministe convaincu, père de cinq enfants et toujours accompagné de son épouse, a poursuivi : « Je voudrais vous dire qu’à travers ce prix, le monde vous écoute et refuse l’indifférence… C’est vous, les femmes, qui portez l’humanité. »

Les conflits, les guerres et les traumas, inscrivez-vous pour le prochain colloque de la Revue à Amiens les 24 et 25 mai 2019

Conflits, guerres et traumas  : témoigner, soigner, reconstruire

Les femmes violées en République Démocratique du Congo


Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !