Article original

Traumatismes et résilience chez l’enfant migrant

Le rôle de l’ancrage culturel et familial


Betty GOGUIKIAN RATCLIFF

Betty Goguikian Ratcliff est docteure en psychologie, enseignante et chercheuse à l'Université de Genève, faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, psychothérapeute FSP à Appartenances-Genève.

Pour citer cet article :

Goguikian Ratcliff B. Traumatismes et résilience chez l’enfant migrant. Le rôle de l’ancrage culturel et familial. L’autre, Cliniques, cultures et sociétés, 2007, Vol. 8, n°2, pp. 249-256


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/traumatismes-et-resilience-chez-lenfant-migrant/

Traumatismes et résilience chez l’enfant migrant : le rôle de l’ancrage culturel et familial

La question des différences interindividuelles face à des événements potentiellement traumatiques est un sujet débattu en psychologie clinique développementale. Dans les modèles actuels, les réactions adaptatives des enfants face au stress sont conçues comme découlant de capacités de coping, qui à leur tour sont considérées comme la résultante d’un équilibre plus ou moins stable entre des facteurs de risque et des facteurs de protection, généralement intrinsèques ou proximaux. Le présent article discute, à partir d’une vignette clinique, du rôle protecteur de l’ancrage culturel et familial dans la résilience chez l’enfant migrant.

Mots-clés : Transmission du traumatisme, résilience, facteurs de protection, psychopathologie de l’enfant.

Trauma and resilience in immigrant children: the protective role of culture and family

Individual differences in reaction to potentially traumatizing events is a topic that is much debated in the field of developmental clinical psychology. In the models that are currently used, adaptive reactions to stress are linked to coping skills that in turn, are related to a balance between internal and external protective and risk factors. This article illustrates, through a case study, the protective role that strong ties to culture and family play in the resilience of immigrant children.

Key words: Transmission of trauma, resilience, protective factors, child psychopathology.

Traumatismos y resistencia en el niño e/inmigrante: el rol de anclaje de la cultura y de la familia

La cuestión de las diferencias individuales frente a eventos potencialmente traumáticos es un tema controvertido en la psicología del desarrollo. En los modelos actuales, las reacciones adaptativas del niño frente el stress son concebidas como consecuencia de las capacidades de coping, que a su vez se consideran como el resultado de un equilibrio más o menos estable entre los factores de riesgo y de protección tanto intrínsecos como extrínsecos. El presente artículo discute, a partir de una viñeta clínica, el rol protector del anclaje cultural y familiar en la resistencia del niño e/inmigrante.

Palabras claves: Transmisión del traumatismo, resiliencia, factores de protección, psicopatología del niño.

Pour les familles migrantes, la rupture avec le pays d’origine est lourde de conséquences, en ce sens qu’elle prive le migrant de tout un ensemble d’étayages culturels, qui fonctionnent comme un cadre contenant de la pensée (Nathan 1988). Privés de cet ancrage culturel primaire, et en l’absence de l’étayage groupal qui donne un sens partagé aux événements de la vie et permet d’y faire face, le fonctionnement psychique des parents devient plus précaire, ce qui à son tour peut avoir un retentissement sur la qualité des interactions parent-enfant et sur le développement psychologique et social de l’enfant en situation migratoire (Moro 1994).


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !