Article original

Penser/panser les plaies des enfants soldats

Quelles perspectives pour une approche psychodynamique


Régis MARION-VEYRON

Régis Marion-Veyron est médecin-psychiatre à la consultation de Chauderon, Policlinique du Département de Psychiatrie du CHUV, avenue d’Echallens 9, 1004 Lausanne (Suisse).

Pour citer cet article :

Marion-Veyron R. Penser/panser les plaies des enfants soldats. Quelles perspectives pour une approche psychodynamique. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2012, volume 13, n°1, pp. 60-70


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/penserpanser-les-plaies-des-enfants-soldats/

Penser/panser les plaies des enfants soldats : quelles perspectives pour une approche psychodynamique ?

La clinique des enfants soldats bouscule l’approche psychanalytique classique par sa nouveauté et les adaptations qu’elle nécessite. Il sera question de penser ce bouleversement, en rappelant brièvement que les enjeux autour de la clinique du trauma sont discutés dès la naissance de la psychanalyse, mais également de s’interroger sur la nécessité de réinscrire ces thérapies dans une perspective anthropologique et historique plus large, guidés par des études récentes dans le monde francophone.

Mots-clés : enfant soldat, psychothérapie psychanalytique, psychiatrie pénitentiaire, syndrome post-traumatique, contre-transfert, guerre, pays étranger.

«Child soldiers»: how to get a sustainable psychodynamic approach?

To heal child soldiers means to reconsider the classical psychodynamic approach, as regards to means but also because of its novelty. One needs to think this unordinary clinic, first by recalling that traumatism was at stake since the very beginning of psychoanalysis’ history and then by widening our glance at this phenomenon through recent French-speaking studies.

Key words: child soldier, psychoanalytic psychotherapy, penitentiary psychiatry, post-traumatic stress disorder, counter-transference, war, foreign country.

Vendar/Pensar las heridas de los niños soldados: qué perspectivas posibles para un abordaje psicodinámico?

La clínica de los niños soldados cuestiona el abordaje psicoanalítico clásico por su novedad y las adaptaciones que serian necesarios para su aplicación. Se trata de pensar este cuestionamiento, recordando brevemente que los elementos claves alrededor de la clínica del traumatismo están siendo discutidos desde el nacimiento del psicoanálisis. También nos interrogamos sobre la necesidad de reinscribir estas terapias en una perspectiva antropológica e histórica más amplia, guiados por los estudios recientes en el mundo francófono.

Palabras claves: niños soldados, psicoterapia psicoanalítica, psiquiatría penitenciaria, síndrome post-traumático, contra transferencia, guerra, país, extranjero.

Dans le travail qui suit, je me propose de réfléchir à la clinique des enfants soldats à partir d’une expérience ambulatoire et carcérale. Dans une première partie, je présenterai les situations cliniques à partir desquelles cette réflexion est née. Une deuxième partie se concentrera sur la relation thérapeutique et les différentes sources théoriques qui permettent de trouver quelques repères dans cette clinique déroutante. Je m’interrogerai notamment sur ses écueils possibles, particulièrement quant à ce qui touche le contre-transfert. Pour conclure, un questionnement anthropologique sur les usages actuels du diagnostic de l’état de stress post-traumatique sera présenté comme une possibilité de mieux saisir les enjeux sur lesquels la clinique seule risquerait de faire l’impasse.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !