Article original

Le sevrage, une séparation ritualisée au Sénégal


Odile REVEYRAND-COULON

Odile Reveyrand-Coulon est Maître de Conférences, Dpt de Psychologie, Université Victor Ségalen - Bordeaux II.

Pour citer cet article :

Reveyrand-Coulon O. Le sevrage, une séparation ritualisée au Sénégal. L’autre, Cliniques, cultures et sociétés, 2002, Vol. 3, n°3, pp. 481-490


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/le-sevrage-une-separation-ritualisee-au-senegal/

Le sevrage, une séparation ritualisée au Sénégal

L’importance du sevrage du sein de la mère en Afrique noire – au Sénégal – brutal et bref, tient à deux phénomènes concomitants. D’une part parce qu’il constitue la séparation prototypique, d’autre part parce qu’il déclenche un traumatisme récupéré culturellement au travers d’un rituel, ce type de sevrage a une fonction stimulatrice psychique. Le rituel « du pain et du marabout » et les conduites groupales attenantes – inscription de l’enfant dans la communauté des pairs – montre, si besoin était encore, que le biologique ne suffit pas et que la construction psychique en passe par la culture.

Mots-clés : sevrage, rituel, séparation, traumatisme, Afrique noire.

The weaning, a ritualized separation in Senegal

Importance of weaning in Black Africa – and its rough and brutal caracter – depends on two phenomens. On one hand, it represents a pattern of separation, on the other it provokes a trauma reinterprated by culture through a rituel. This kind of weaning has a psychic stimulating fonction. The ritual of «bread and marabout» and the collective behaviours linked to them – in particular child integration in this peers community – shows, if necessary, that the biological approch is limited and that the psychic building goes through culture.

Key words: weaning, ritual, separation, trauma, Black Africa.

El destete: una separación ritualizada en Senegal

En el Africa Negra (Senegal) la importancia del destete, breve y brutal, depende de dos fenómenos concomitentes. Porque- por un lado constituye la separación prototípica y porque- por otro lado crea un traumatismo que es recuperado culturalmente a través de un ritual, este tipo de destete tiene una función siquicamente estimulante. El ritual «del pan y del marabú» y las conductas grupales correspondientes – inscripción del niño en la comunidad de sus pares – muestra, como si aún fuese necesario, que lo biológico es insuficiente para la construcción siquica y que esta pasa necesariamente por la cultura.

Palabras claves: destete, ritual, separación, traumatismo, Africa Negra.

Nourrir un enfant contient des phases successives en accord avec le développement cognitif et affectif. Passage d’une phase à une autre, le sevrage du sein maternel – modalité de nourrissage unanimement répandue en Afrique de l’Ouest sauf cas exceptionnels – est une conduite transculturelle pratiquée dans toutes les ethnies, même si ses formes peuvent partiellement différer localement. Le sevrage participe, à part entière, à la manière de nourrir un enfant. Mais au-delà d’une interruption alimentaire, il constitue matériellement et représente mentalement, par excellence, le prototype de la situation de séparation.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !