Article original

La cuisine des hommes


Éric BIDAUD

Éric Bidaud est psychologue, Maître de conférence, Université Paris 13. Membre de l’Unité Transversale de Recherche Psychogenèse et psychopathologie (EA 3413).

Pour citer cet article :

Bidaud E. La cuisine des hommes. L’autre, Cliniques, cultures et sociétés, 2006, Vol. 7, n°2, pp. 293-300


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/la-cuisine-des-hommes/

La cuisine des hommes

L’analyse du champ religieux et sacrificiel dans la Grèce antique permet de penser comment les conduites alimentaires interfèrent avec le champ politique en instituant la nécessité de prérogatives masculines. La société des femmes dans la cité grecque est éloignée de tout privilège dans l’espace aussi bien politique que culinaire.
C’est dans le lieu et le temps d’un rite, les Thesmophories, que les femmes manifestent la transgression de ce partage en s’attribuant le privilège des hommes : faire couler le sang. La transgression des lois de la cité régie par les hommes s’accompagne ici de la subversion d’un ordre alimentaire.

Mots-clés : sacrifice, souillure, féminin, sang, Grèce antique.

The men’s cooking

The analysis of the religious and sacrificial space in ancient Greece allows to think the eating behaviours interfere with the politics by instituting masculine privileges. The women’community in the greek city is far from all privileges at political or culinary level. In a time and space of a rite, the Thesmophories, women show an infringement of masculine privilege. This infringement of citylaws means a subversion of eating rules and a protest again the masculine law.

Key words: sacrifice, blot, blood, feminine, eating rite, ancient Greece.

La cocina de los hombres

El análisis de los campos religioso y sacrificial en la Grecia antigua nos permite de pensar como los comportamientos alimenticios interfieren con el campo político al instituir la necesidad de prerrogativas masculinas. La sociedad femenina en la ciudad griega esta alejada de todo privilegio en los espacios tanto político como culinario.
Es en el lugar y en el momento de un rito, las Thesmoforías, que la mujeres manifiestan la transgresión de esta situación al atribuirse el privilegio de los hombres: hacer correr la sangre. La trangresión de las leyes de la ciudad dirigida por los hombres se acompaña aquí de la suversión de un orden alimentario.

Palabras claves: sacrificio, mancha, femenino, sangre, Grecia antigua.

Prérogatives culinaires des hommes

Des mythes païens au mythe biblique, on retrouve un pacte alimentaire à la base des relations des hommes avec la Divinité, mais aussi des hommes entre eux. Le code moral croisant la question alimentaire comme instance de différenciation trace une ligne de partage entre les sexes : ce qui est permis à l’un ne l’est pas à l’autre. Dans la cité grecque, il y a défi fait aux dieux de ne pas se satisfaire d’un partage alimentaire, de même il y a défi fait aux hommes de voir les femmes leurs contester leurs privilèges au regard de l’alimentaire.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !