Article original

La complexité clinique interculturelle

Quelle posture épistémologique pour le psychologue clinicien  ?


Daniel DERIVOIS

Daniel Dérivois est professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l'Université de Bourgogne Franche Comté.

Pour citer cet article :

Dérivois D. La complexité clinique interculturelle. Quelle posture épistémologique pour le psychologue clinicien  ? L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2009, volume 10, n° 1, pp. 64-79


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/la-complexite-clinique-interculturelle/

La complexité clinique interculturelle. Quelle posture épistémologique pour le psychologue clinicien ?

Cet article propose une contribution au débat sur la psychologie clinique interculturelle en articulant notamment les processus d’interculturalité et les processus de symbolisation. Il pose le problème de la complexité interculturelle et rappelle quatre modèles permettant penser la clinique migratoire et interculturelle (continuité de la vie psychique, transmission, transitionnalité et symbolisation). Dans le prolongement de la mise en évidence de trois niveaux d’interculturalité (interculturalité des populations migrantes, interculturalité des praticiens-chercheurs, interculturalité des théories, modèles et concepts), sont ensuite dégagées quelques figures de l’interculturalité (groupale, intersubjective, intrapsychique) qui permettent au psychologue clinicien de penser sa position dans la rencontre clinique.

Mots-clés : Complexité, interculturalités, psychologie clinique, postures épistémologiques et professionnelles, symbolisation.

Interculturalities within the singular subject: which epistemological posture for the clinician psychologist?

This article contributes to the debate about intercultural clinical psychology by articulating the processes of interculturality and the processes of symbolization. It sketches the problem of intercultural complexity and points out four models making it possible to think the migratory and intercultural processes (continuity of the psychic life, transmission, transitionnality and symbolization). In the prolongation of the description of three levels of interculturality (interculturality of the migrant populations, interculturality of the clinicians/researchers, interculturality of the theories, models and concepts), some figures of the interculturality (groupal, intersubjective, intrapsychic) are then released which make it possible to the clinician psychologist to think his position in the clinical understanding.

Key words: Clinical psychology, complexity, epistemological and professional postures, interculturalities,
symbolization.

La complejidad clínica intercultural. Qué posición epistemológica para el psicólogo clínico?

Este artículo se propone contribuir al debate sobre la psicología clínica intercultural a través, sobre todo, de la articulación de los procesos de interculturalidad con los procesos de simbolización. El articulo plantea el problema de la complejidad intercultural y evoca cuatro modelos que permiten pensar la clínica intercultural y de la migración (continuidad de la vida psíquica, transmisión, transicionalidad y simbolización). En la expansión de la puesta en evidencia de tres niveles de interculturalidad (interculturalidad de las poblaciones migrantes, interculturalidad de los profesionales e investigadores, interculturalidad de las teorías, modelos y conceptos) se desprenden algunas figuras de la interculturalidad (grupal, intersubjetiva, intrapsíquica) que le permiten al psicólogo clínico pensar su posición en consulta.

Palabras claves: Complejidad, interculturalidades, psicología clínica, posiciones epistemológicas y profesionales, simbolización.

Le but de cet article théorique est de contribuer au débat sur la psychologie clinique « interculturelle », notamment en soulignant la complexité interculturelle et en proposant d’articuler les processus d’interculturalité et les processus de symbolisation qui concernent autant la personne migrante en situation interculturelle que le psychologue clinicien qui, du fait qu’il a en face de lui une personne migrante, est d’emblée en situation interculturelle1, quels que soient sa culture et le contexte culturel de la rencontre.

  1. Il y a une différence entre situation migratoire et situation interculturelle. Dans la situation migratoire, il y un déplacement géographique qu’il n’y a pas forcément dans la situation interculturelle. Pour le psychologue qui ne s’est pas déplacé dans l’espace géographique, le déplacement est métaphorique, contre-transférentiel, épistémologique. Il est en situation interculturelle.

Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !