Article original

D’Afrique en Amériques noires

Les métissages qu’on voit et ceux qu’on ne voit pas


Michel AGIER

IRD (Institut de Recherche sur le Développement, Paris), Unité de recherche « Constructions identitaires et Mondialisation » (UR 107), et Centre d'Etudes Africaines (EHESS-CNRS).

Pour citer cet article :

Agier M. D’Afrique en Amériques noires. Les métissages qu’on voit et ceux qu’on ne voit pas. L’autre, Cliniques, cultures et sociétés, 2004, Vol. 5, n°3, pp. 401-415


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-originaux/dafrique-en-ameriques-noires/

D’Afrique en Amériques noires : les métissages qu’on voit et ceux qu’on ne voit pas

L’intention de ce texte est de confronter le métissage à son image : les échanges, contacts ou conflits sont les situations dans lesquelles de multiples personnes, objets, images ou valeurs de provenances diverses se transforment en permanence. Pratique sociale sans concept, le métissage est aussi une étiquette qui semble contredire la pratique elle-même. L’Amérique latine, où se développent et se « mobilisent » des identités culturelles et raciales dites noires, afro-américaines ou africaines-américaines, est le cadre de tensions particulièrement vives entre les affirmations identitaires et les métissages silencieux.

Mots-clés : altérité, Brésil, Colombie, culture noire, identité, mouvements identitaires, race, racisme.

From africa to afro america: seeable and unseeable crossbreeding

The objective of this text is to confront the crossbreeding to its proper image: exchange, contacts or conflicts are the situations in which multiple of people, objects, images or values coming from miscelaneous are permennently changing. Social practice is not a concept, crossbreeding is also a label which seems to conterbalance practice itself. Latin America, where growing up and calling up racial identities more often called black, ame- rican afros or american african, is the scope of particular tensions between identities assertions and the silent crossbreeding.

Key words: otherness, Brazil, Columbia, Black Culture, identity, Identity movement, race, racism.

Del Africa negra en las Américas negras: los mestisajes que se ven y los que no se ven

La intención de este texto es de confrontar el mestisaje a su propia imagen : los intercambios, los contactos o los conflictos son situaciones en las que multitudes de personas, objetos, imagines o valores de diversas provenencias se transforman permanentemente. Práctica social sin concepto, el mestisaje est tambien una etiqueta que parece contradecir la práctica misma. América Latina, donde se desarrollan y se «movilizan» identidades culturales y raciales dichas negras, afro-americanas o africano-americanas – es el cuadro de tensiones particularmente vivas entre las afirmaciones identitarias y el mestisaje silencioso.

Palabras claves: alteridad, Brazil, Colombia, cultura negra, identidad, movimientos identitarios, raza, racismo.

Le métissage est fréquemment invoqué au cœur de deux débats, l’un sur le racisme, auquel il s’opposerait naturellement, l’autre sur le multiculturalisme qui, à son tour, s’opposerait à lui. Argument décisif, il est tout autant ambivalent, parfois positif, parfois négatif, selon les personnes, les thèmes ou le contexte des débats. Un troisième terme est généralement absent de ces controverses : celui des échanges, contacts ou conflits dans lesquels de multiples personnes, objets, images ou valeurs de provenances diverses se croisent, se mêlent et se transforment en permanence et en tous lieux.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !