Article de dossier

Survie et destin psychique des enfants juifs cachés en France pendant la Deuxième Guerre mondiale


Marion FELDMAN

Marion FELDMAN est maître de conférences en psychologie clinique – Université Paris Descartes, psychologue-clinicienne à l’O.S.E, Chercheure au laboratoire PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie.

Pour citer cet article :

Feldman M. Survie et destin psychique des enfants juifs cachés en France pendant la Deuxième Guerre mondiale. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2006, volume 7, n°1, pp. 61-77


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/survie-et-destin-psychique-des-enfants-juifs-caches-en-france-pendant-la-deuxieme-guerre-mondiale/

Survie et destin psychique des enfants juifs cachés en France pendant la Deuxième Guerre mondiale

Des entretiens de recherche ont été menés auprès d’enfants juifs cachés en France pendant la guerre. Il en ressort que chacune de ces personnes a mis en place un « dispositif de survie » similaire, dispositif fabriqué par les événements menaçants.

Pour survivre, ces enfants ont été cachés : ils ont dû se métamorphoser, s’adapter, se taire. Ce « dispositif de survie » semble avoir continué à fonctionner après la guerre. En France, la Libération n’en est pas une. Ces enfants ont été contraints : d’oublier qu’ils étaient juifs sans l’oublier, de s’isoler et de s’affilier pour assurer leur sécurité. Ils se sont construits et ont grandi avec cette « double contrainte ». La clé de voûte de ce dispositif en est le secret. Cliniquement, l’élucidation de ce secret : « la personne elle-même secret », que je nomme « secret-personne » pourrait lui permettre l’élaboration de son récit dans sa trajectoire singulière, collective et multiple à la fois.

Mots-clés : Enfants cachés, juif, métamorphose, dispositif de survie, Libération, secret, France.

Survival and psychic destiny of the jewish children hidden in France during the Second world war

Series of psycho-historical pattern talks have been made with jewish children, hidden in France during the war. This research shows that each person has built a same «survivor device»; device elaborated under threatening events. In order to avoid death, those children had been hidden. They have had to modify their initial background to become new individuals, they have had to adapt themselves, they have had to fall silent. This «survivor device» seems to keep going after the war. In France, for these children, the Liberation is not the true one. Those children have been compelled to forget their judaïsm without forgetting it ; they have been compelled to stay by themselves and at the same time to join a group in order to ensure their security. They built themselves and they grew up with this double «double bind». Futhermore, it is the secret which constitutes the keystone of this device.

Clinically, the aim will be to disclose the secret, which is the «secret-person oneself». This process will allow to elaborate the individual story into the family and collective story at the same time.

Key words: Hidden children, jew, metamorphosis, survivor device, Liberation, secret, France.

Sobrevivencia y destino psíquico de los niños judíos ocultados en Francia durante la Segunda Guerra mundial

De las investigaciones que fueron llevadas a cabo con niños judíos ocultados durante la guerra resulta que cada una de estas personas puso en práctica «dispositivos de sobrevivencia» similares, dispositivos fabricados en reacción a acontecimientos amenazantes. Para sobrevivir, estos niños debieron ser ocultados, metamorforsearse, adaptarse, callarse. En Francia, la «Liberación» no lo fué para ellos. Estos niños fueron coaccionados para olvidar que eran judíos sin olvidarlo, aislarse y afiliarse a un grupo diferente para garantizar su seguridad. Se construyeron y crecieron bajo esta doble «doble coacción». El secreto constituye la clave de este dispositivo. Clinicamente, la elucidación de este «secreto-persona» podrá permitir la elaboración de su narración en su trayectoria singular, colectiva y multiple a la vez.

Palabras claves: Niños ocultados, judío, metamorfosis, dispositivo de sobrevivencia, Liberación, secreto, Francia.

En France, 85 % des enfants juifs qui avaient moins de 17 ans en 1940 ont survécu à la Shoah alors qu’à l’échelle de l’Europe, moins de 10 % des enfants juifs ont survécu (Klarsfeld 1978). En France le nombre d’enfants dans les convois de la mort a diminué entre 1942 et 1944 : 6 500 en 1942, 1 700 en 1943, 1 200 en 1944. Cette diminution du nombre d’enfants envoyés à Drancy puis à Auschwitz témoigne de l’efficacité du camouflage des enfants par différentes organisations juives et non juives, mais aussi par de nombreuses initiatives individuelles.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !