Article de dossier

Roussettes et requins

Amis et ennemis


Dossier : 

Christian LACHAL

Christian Lachal est Psychiatre, pédopsychiatre et psychanalyste à Clermont-Ferrand, Ex-consultant International pour MSF, Chargé de cours à l'Université de Paris XIII, attaché à l'Hôpital Avicenne, Bobigny, membre du comité de rédaction de la revue L'autre.

Pour citer cet article :

Lachal C. Roussettes et requins. Amis et ennemis. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2002, volume 3, n°1, pp. 17-38


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/roussettes-et-requins/

Roussettes et requins. Amis et ennemis

L’ami et l’ennemi sont deux figures de l’autre. Pour chaque sujet, la construction de ces figures de l’autre s’effectue tout au long de la vie et prend plus ou moins d’importance, en fonction de l’histoire personnelle et des expériences qu’il a à vivre. Certains contextes, organisés par la culture ou les circonstances (par exemples les situations de guerre), mettent au premier plan l’ennemi ou l’ami. Des figures ambiguës, associant les deux termes, ou la présence simultanée de l’ami et de l’ennemi, organisée en complexe, permettent de mieux comprendre le lien amical, le rapport à l’ennemi, ce qui distingue l’un de l’autre, ce qui les associe. Un des points communs est que la relation amicale, comme le rapport à l’ennemi, sont des liens réversibles. Cette réversibilité explique que le lien à l’ami permet une transition entre des aménagements relationnels plus inscrits dans le tissu social, par exemple pour les adolescents le passage de la famille dont ils sont issus à la famille qu’ils vont fonder. L’effet le plus heureux de la réversibilité du rapport à l’ennemi est de permettre la réconciliation et le processus de paix.

Mots clés : Ennemi, guerre, enfants-soldats, amis.

Dogfish and sharks. Friends and foes

Friend and foe are two figures of the other. For every individual these figures are being constructed throughout the entire life and this construction is more or less important depending his or her personal history and life events. Certains situations brought about by culture or circumstances (e.g. wars) emphasize friend or foe.
Ambiguous figures uniting the two sides or the simultaneous presence of friend and foe allow for a better understanding of friendship, of enmity, of what distinguishes one from the other, of what unites them.
A common feature of friendship and enmity is the reversibility of these relationships.
This reversibility explains why friendship bonds allow for a transition between social relationships, for example the passage of adolescents from their family of origine to their own family.
The most important effect of the reversibility of the relation with the enemy is the possibility of reconciliation and peace.

Key words: Enemy, war, children-soldier, friend.

Lijas y tiburones. Amigos y enemigos

El amigo y el enemigo son dos figuras del otro. Para cada sujeto, la construcción de estas figuras del otro se efectúa a lo largo de toda la vida y toma más o menos importanicia en función de la historia personal y des las experiencias que tiene que vivir. Ciertos contextos, organizados por la cultura o las circunstancias (por ejemplo las situaciones de guerra) ponen en el primer plano el enemigo o el amigo.
Figuras ambigüas, asociando los dos términos, o la presencia simultánea del amigo y del enemigo, organizada en compeyo, permiten de comprender mejor el lazo amistoso, la relación al enemigo, lo que distingue el uno del otro, lo que los asocia. Uno de los punfos comunes es que la relación amistosa como la relación al enemigo son lazos reversibles. Esta reversibilidad explica que el lazo al amigo permite una transición entre las adaptaciones relacionales más inseritas en el tejido social, como por ejemplo para los adolescentes el pasaje de la familia de la que vienen hacia aquella que ellos van a fundar.
El mejor de los efectos de la reversibilidad de la relación al enemigo es de permitir la reconciliación y el proceso de paz.

Palabras claves: Enemigo, guerra, niños, soldados, amigos.

« Bientôt ils se rencontrent, et les voilà aux prises, heurtant leurs boucliers, leurs piques, leurs fureurs de guerriers à l’armure de bronze. Les écus bombés entrent en contact ; un tumulte immense s’élève. Gémissement et clameur de triomphe montent à la fois : les uns tuent, les autres sont tués. Des flots de sang couvrent la terre. »


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !