Article de dossier

Quand des mamans occidentales portent leur enfant au dos « à l’africaine »

Des interactions singulières et stimulantes


Marie-Armelle BARBIER-LE-DEROFF

Maître de Conférences associée en ethnologie, Université de Bretagne Occidentale, Membre du Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRBC) - UMR 6038 du CNRS - Faculté des Lettres et Sciences sociales Victor-Segalen

Pour citer cet article :

Barbier-Le Déroff M-A. Quand des mamans occidentales portent leur enfant au dos « à l’africaine » : des interactions singulières et stimulantes. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2004, volume 5, n°2, pp. 243-254


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/quand-des-mamans-occidentales-portent-leur-enfant-au-dos-a-lafricaine/

Quand des mamans occidentales portent leur enfant au dos« à l’africaine » : des interactions singulières et stimulantes

Fondé sur des observations ethnographiques réalisées près de mamans occidentales portant leur enfant au dos « à l’africaine  », l’article donne à s’interroger sur les communications interpersonnelles qui peuvent être associées à l’emploi d’une technique « hors du commun ». L’étude de ces échanges, comme celle des interactions du couple « porteur-porté » avec l’environnement social et matériel, montre le rôle des influences culturelles dans la construction du rapport à l’autre. Elle conduit à s’interroger sur les applications possibles d’une façon de faire, aux stimulations singulières, dans des situations où la rencontre « grand-petit » se montre difficile.

Mots-clés : Communication, interaction, proximité-distance, emprunt-résistance, médiation, Afrique, Bretagne.

When mothers from Western countries carry their child on their back like African women: peculiar and stimulating interactions

Based on ethnographic observations of mothers from Western countries who carry their child on their back like African women, this paper questions the interpersonal communications that may be associated with an unusual technique. The study of these exchanges and of the «carrier-carried» couple interactions with the social and material environment both show how cultural influences affect the construction of the relationship with the other. We wonder about possible applications of a way of doing in association with singular stimulations under conditions where the encounter between generations is difficult.

Key words: Communication, interaction, proximity-distance, borrowing-resistance, mediation, Africa, Britain.

Cuando las mamás occidentales llevan a sus niños sobre la espalda « à la africana » : interacciones peculiares y estimulantes

Fundado en las observacciones etnográficas realizadas entre las mamás occidentales que llevan a sus niños sobre la espalda «a la africana», el artículo nos permite de interrogarnos sobre la comunicationes interpersonales que pueden ser asociadas al uso de una técnica «fuera de lo común». El estudio de estos intercambios así como el de las interacciones del dúo «la que lleva – el que es llevado» con el medio ambiente social y material muestra el papel que juegan las influencias culturales en la construcción de la relación al otro. Conduce tambien a interrogarse sobre la utilización posible de estos modos peculiares de hacer y de estas estimulaciones peculiares cuando el encuentro «grande – pequeño» aparece difícil.

Palabras claves: Communicación, interacciones, proximidad-distancia, imitación/adhesión-resistencias, mediaciones, Africa, Bretaña.

Les manières de nourrir, d’endormir, de porter ou transporter un jeune enfant se révèlent infiniment variées dans le temps comme dans l’espace. Ces façons d’agir, tout en montrant les caractéristiques de chacun, renvoient à la culture des groupes d’appartenance ou de référence, c’est-à-dire à cet ensemble de croyances, de pratiques et de savoirs partagés par les membres d’une société vivant dans des contextes spécifiques, qu’ils soient géographiques, climatiques, matériels, sociaux.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Le corps et la personne du petit enfant
Ethnographie des « petits riens » du quotidien soninké

« L’enfant qui n’a pas atteint son lieu »
Représentations et soins autour des prématurés chez les Touaregs de l’Azawagh (Niger)

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !