Article de dossier

On ne salue que les parents, les enfants sont toujours inclus

Parcours des enfants tamouls ayant des troubles du langage

, , et


Dossier : 

Amalini SIMON

Amalini Simon est Psychologue clinicienne, Hôpital Avicenne, Doctorante, Université de Paris 13.

Taïeb FERRADJI

Taïeb FERRADJI est psychiatre, service de psychopathologie, Pr M.R. Moro, Hôpital Avicenne AP-HP, 93 Bobigny et Groupe de Travail Problématique Transculturelle du Don d’Organes.

Geneviève SERRE

Geneviève Serre est psychiatre, praticien hospitalier, responsable du Centre du Langage, Service de psychopathologie, hôpital Avicenne, APHP Bobigny, France.

Marie Rose MORO

Marie Rose MORO est professeure de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Université de Paris-Descartes, chef de service de la Maison de Solenn, Maison des adolescents de Cochin. Chercheure au PCPP EA 4056 Sorbonne Paris Cité, Institut de Psychologie et CESP, INSERM.

Pour citer cet article :

Simon A, Ferradji T, Serre G, Moro MR. On ne salue que les parents, les enfants sont toujours inclus. Parcours des enfants tamouls ayant des troubles du langage. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2010, volume 11, n° 1, pp. 40-48


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/on-ne-salue-que-les-parents-les-enfants-sont-toujours-inclus/

On ne salue que les parents, les enfants sont toujours inclus. Parcours des enfants tamouls ayant des troubles du langage

Déjà être parent ce n’est pas une tâche facile quelle que soit notre culture. Quand on y ajoute l’expérience de la migration, la tâche devient encore plus lourde : comment faire grandir ses enfants dans un univers qui n’est pas le sien ? Pour les Tamouls du Sri Lanka, qui ont immigré en France à cause de la guerre, il est d’autant plus difficile de comprendre le fonctionnement de ce pays, que le décalage entre le Sri Lanka et la France est grand. À l’entrée en maternelle, les enfants tamouls découvrent ce monde extérieur et ils obligent les parents à le découvrir avec eux. Ainsi nous constatons très vite que les difficultés autour du langage de l’enfant renvoient aux difficultés des parents dans la migration. Il revient donc aux professionnels d’être non seulement à l’écoute des besoins des enfants, mais aussi de ceux des parents et de favoriser les liens entre le monde extérieur et celui de l’intérieur.

Mots clés : Parentalité, migration, enfants, tamoul du Sri Lanka, trouble du langage, représentation.

We greet only the parents, the children are always included. Course of the Tamil children having language difficulties

Already it is not an easy task to be a parent whatever is our culture. When we add it to the experience of the migration, the task becomes even heavier: how make our children grow up in a universe which is not ours? For the Tamils of Sri Lanka, who immigrated in France because of the war, it is more difficult to understand the functioning of this country because of the gap between Sri Lanka and France is big. In the entrance to nursery school, the Tamil children discover this outside world and they oblige their parents to discover it with them. So we notice very fast that the difficulties around the language of the child send back to the difficulties of the parents in the migration. It thus returns to the professionals to be not only tuned in to needs of the children, but also to those of the parents and to facilitate the links between the outside world and that from the inside.

Key words: Parentality, migrations, children, Tamil of Sri Lanka, language difficulties, representation.

Sólo se saluda a los padres, los niños están incluidos en el saludo. Trayectoria de niños tamules con trastornos del lenguaje.

En cualquier cultura las labores de crianza son difíciles y si a esta dificultad se le agrega la experiencia de la migración, la tarea se vuelve mucho más complicada: cómo criar a los hijos en un universo extranjero? Para los tamules de Sri Lanka que han emigrado a Francia a causa de la guerra, entre más grande es el desfase entre Sri Lanka y Francia, más difícil se vuelva la tarea de entender el funcionamiento del país. Al empezar el preescolar, los niños tamules descubren ese mundo exterior obligando de paso a los padres a descubrirlo con ellos. En este contexto se constata que las dificultades de lenguaje del niño «hablan» también de las dificultades de los padres en su proceso de migración. Es tarea entonces de los profesionales, no solamente escuchar las necesidades de los niños sino también las de los padres y de favorecer los lazos entre el mundo exterior y el mundo interior.

Palabras claves: Parentalidad, migración, niños, tamul de Sri Lanka, trastorno de lenguaje, representación.

Les mouvements migratoires s’amplifient, se diversifient et subissent de profondes mutations faisant de la France un pays, de facto, multiculturel. Nous nous intéresserons ici aux migrants d’origine tamoule. En effet, la France accueille une communauté croissante de Sri Lankais d’origine tamoule. Cette migration récente nous interroge de nouveau sur cet ailleurs à la fois mystérieux et méconnu.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Jacques ou le passé barré
Mémoire traumatique et reconquête de l’identité chez un adolescent fils de réfugiés

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !