Article de dossier

Métissages incontournables : méandres et périls identitaires, Haïti 2005

, et


Dossier : 

Cécile MAROTTE

Cécile Marotte est ethnopsychanalyste, Fort-Lauderdale, USA.

Jean-Charles VLADIMIR

Jean-Charles Vladimir est psychologue, Faculté des Sciences Humaines, Port-au-Prince, Haïti.

Nicolas WILNER

Nicolas Wilner est psychologue, Faculté des Sciences Humaines, Port-au-Prince, Haïti.

Pour citer cet article :

Marotte C, Vladimir J-C, Wilner N. Métissages incontournables : méandres et périls identitaires. Haïti 2005. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2007, volume 8, n°2, pp. 235-248


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/metissages-incontournables-meandres-et-perils-identitaires-haiti-2005/

Métissages incontournables : méandres et périls identitaires. Haïti 2005

À travers une expérience d’assistance psychologique en Haïti entre 1995 et 2006, réalisée auprès de victimes de violence organisée, les composantes du droit et de la santé mentale, du travail de deuil et de la réparation matérielle ont constitué un métissage incontournable tant dans l’approche des intervenants que dans les réponses des participants. Ce travail démontre les difficultés de l’évolution des valeurs traditionnelles vers une modernité difficile et hasardeuse.

Mots-clés : Métissage, victimes, Haïti, violence, deuil, réparation, symbolique, « marronnage ».

Inevitable mix of ways: identity grappling with a maze of risks. Haiti 2005

Through psychological support to organized violences’victims in Haiti between 1995 to 2006, right/juridic recourses, mental health, mourning and compensation components have put in place an imperative mix of ways between therapists and beneficiaries. This work.. expresses the difficult twists and turns in which traditional values are involved on the road of an hazardous modernity.

Key words: Mix of ways, victim, Haiti, violence, mourning, reparation, symbolic, « marronnage ».

Mestizajes ineludibles: meandros y peligros de identidad. Haití 2005

A través de una experiencia de asistencia psicológica en Haití entre 1995 y 2006, realizada con víctimas de violencia organizada, se vió que los interventores legales y de la salud mental en el trabajo de duelo y de la reparación material, constituyeron un mestizaje inevitable tanto en el acercamiento de éstos como en las respuestas de los participantes. Este trabajo muestra las dificultades en la evolución de los valores tradicionales hacia una modernidad difícil y azarosa.

Palabras claves: Mestizaje, víctimas, Haití, violencia, duelo, reparación, simbólico, «marronnage».

La réflexion qui va suivre est le résultat d’une intervention ayant pour objectif la prise en charge aux plans médical et psychologique de victimes de violence organisée (VOV) en Haïti au moment du départ du président J.B. Aristide en février 2004, de la fin du gouvernement Lavalas, et de la mise en place du gouvernement de transition jusqu’aux élections de février 2006. Le nombre des violences, des exactions et des cas de torture avait en effet atteint un seuil sans précédent dans le contexte haï- tien et amené la mise en place de projets internationaux.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !