Article de dossier

Madame Luce

Maladie somatique, figures du double et dépression


Dossier : 

Taoufik JANAH

Taoufik Janah est docteur en psychologie, psychanalyste.

Pour citer cet article :

Janah T. Madame Luce. Maladie somatique, figures du double et dépression. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2005, vol. 6, n°2, pp. 239-249


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/madame-luce/

Madame Luce. Maladie somatique, figures du double et dépression

’atteinte létale du corps (le lupus et le cancer) est survenue chez la patiente ici présentée, Luce, comme un événement achevant le radical travail psychique de déliaison mélancolique inaugurée à l’origine. Œuvre de la pulsion de mort, toutes les tentatives de reliaison ont échoué rendant paradoxalement lisibles certains registres :

  • le registre d’une temporalité narrative dans laquelle intervient une scission diachronique : enfant-adulte.
  • le registre narcissique et identificatoire qui met en scène le déploiement du nom propre dans le champ du trauma.
  • le registre synchronique faisant jouer tour à tour, d’une part, l’absence et le vide à suppléer : absence du sens ou le manque à dire et, d’autre part, l’omnipotence de la maladie et des multiples déclinaisons du travail de sape comme acte ultime de débordement.

Ces registres convoquent l’exclusion originelle et la tentative d’en effacer la trace comme ce qui semble paradoxalement structurer la ré-appropriation de sa subjectivité, mais tentative vaine car la confrontant répétitivement à la mort.

Mots-clés : Cancer, double, lupus, narcissisme, pulsion de mort, trauma, secret.

Mrs Luce

Somatic disease, figures of the double and depression For Mrs. Luce the lethal attack of the body (lupus and cancer) happened as an event concluding the original radical psychic work of melancholic unbinding. As a consequence of a death wish, all attempts of reestablishing links failed and, paradoxically, made readable some other aspects:

  • The aspect of narrative temporality in which intervenes a diachronic split: child-adult.
  • The narcissistic and identificatory aspect which produces the display of the name in the field of trauma.
  • The synchronic aspect which makes play alternately absence and vacuum or omnipotence of the disease.

These aspects call for the original exclusion and the attempt to erase its trace as that which paradoxically seems to structure a new appropriation of her subjectivity but which is a vain attempt confronting herself repetitively to death.

Key words: Cancer, double, lupus, narcissism, death wish, trauma, secret.

Doña Luce

Enfermedad somática, figuras del doble y depresiónEl ataque mortal del cuerpo (lupus y cancer) se produjo en el caso de la paciente presentada aquí, como un acontecimiento que acaba el trabajo síquico radical de desunión melancólico inagurado originalmente. Obra de la pulsión de muerte, todos los intentos de reunión han fallado, volviendo paradojalmente legibles algunos registros:

  • El registro de una temporalidad narrativa en la cual interviene una escisión diacrónica, niño-adulto.
  • El registro narcísico e identificatorio que escenifica el despliegue del nombre propio en el campo del trauma.
  • El registro sincrónico que hace jugar, cada uno a su turno, pour une parte la ausencia y el vacío que hay que llenar, falta de sentido o imposibilidad de decir, y port otra parte, la omnipotencia de la enfermedad y de las multiples declinaciones del trabajo de zapa como ultimo acto de desbordamiento.

Esto registro reavivan la exclusión originaria y el intento de borrar su huella, como lo que paradojalmente estructura la reapropiación de su subjetividad, que se revela como un intento vano puesto que la confronta de manera repetitiva a la muerte.

Palabras claves: Cancer, doble, lupus, narcisismo, pulsión de muerte, trauma, secreto.

La maladie organique peut prendre place dans le discours du sujet en faisant émerger une identité différente ou en soulignant exagérément les contours imaginaires du corps. Cependant, elle pourrait révéler le corps comme lieu originel d’un manque mélancolisant à l’agonie le sujet. Corps exposé, corps dédoublé, corps dans lequel subsiste une effraction originelle, corps dépossédé, corps de l’insu : telles sont les déclinaisons d’un corps en proie à la maladie et à la douleur de la patiente ici présentée.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Fascinations palestiniennes
Des corps meurtris à la parole

Du regard clinique à la caresse éthique
Pour un nouveau langage médical

Entre religion, tradition et modernité
La construction d’un réseau de compétences thérapeutiques au Cameroun

Le « piano » et le divan : un artisanat du rêve
A propos de la cuisine de Guy Savoy

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !