Article de dossier

L’invisible : Psychiatrie, histoire et pratique de l’altérité


François GIRAUD

François GIRAUD est psychologue clinicien, cothérapeute à la consultation transculturelle, CHU Avicenne (AP-HP), service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, 125 Avenue de Cedex.

Pour citer cet article :

Giraud F. L’invisible : psychiatrie, histoire et pratique de l’altérité. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2001, volume 2, n°3, pp. 431-440


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/linvisible-psychiatrie-histoire-et-pratique-de-lalterite/

L’invisible : psychiatrie, histoire et pratique de l’altérité

Si l’ethnopsychiatrie rencontre parfois des réticences et des réserves auprès de certains cliniciens, c’est qu’elle heurte les principes constitutifs du savoir psychiatrique. La mise en place de la psychiatrie moderne et de sa nosographie, au début du XIXème siècle, est en effet contemporaine d’une révolution politique et culturelle, qui promeut le sujet, mais met en cause les fondements surnaturels du pouvoir. Elle disqualifie par là-même toute référence à un au-delà du visible et fait de l’anatomopathologie un cadre étiologique indépassable. Au XXème siècle, la réévaluation freudienne et l’ethnopsychiatrie redonnent statut à l’invisible.

Mots clés : Psychiatrie, histoire de la psychiatrie, ethnopsychiatrie, psychanalyse.

The invisible: psychiatry, history and practice of otherness

If transcultural psychiatry faces an attitude of reservation on behalf of certain clinicians, it is because it goes against the basic principles of psychiatric knowledge.
The instauration of modern psychiatry and its nosography at the beginning of the 19th century happened at the same time as a political and cultural revolution promoting the subject but incriminating the supernatural foundation of power. Thus, every reference to elements beyond the visible is discredited and anatomical pathology becomes the impassable etiological framework. In the 20th century, through Freudian re-evaluation and transcultural psychiatry the status of the invisible is restored.

Key words: Psychiatry, history of psychiatry, transcultural psychiatry, psychoanalysis.

Lo invisible: siquiatría, historia y práctica de la alteridad

Si la etnosiquiatría encuentra a veces reticencias y reservas de la parte de ciertos profesionales es porque se choca con los principios constitutivos del saber siquíatrico.
La aparición de la siquiatría moderna y de su nosografía, a comienzos del siglo XIX es en efecto contemporanea a una revolución política y cultural que promociona al sujeto, pero que critica los fundamentos sobrenaturales del poder, descalificando así toda referencia a un más – allá de lo visible, y haciendo de la anatomopatología un cuadro etiológico infranqueable. Durante el siglo XX, la reevaluación freudiana y la etnosiquiatría restituyen un estatus a lo invisible.

Palabras claves: Siquiatría, historia de la siquiatría, etnosiquiatría, sicoanálisis.

Le développement de l’ethnopsychiatrie en tant que discipline clinique suscite, comme il est naturel lorsque s’affirme et se structure une nouvelle discipline, à la fois sympathie et intérêt mais aussi, on en conviendra, bien des réserves, dont se font écho à la fois conversations, débats médiatiques et publications scientifiques (Rechtman, 1995). Ainsi se manifestent beaucoup d’interrogations sur la pertinence des approches qu’elle préconise et les enjeux qu’elle soulève.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !