Article de dossier

Les femmes sans ombre ou la dette impossible

Le choix de ne pas être mère


Dossier : 

Geneviève SERRE

Geneviève Serre est psychiatre, praticien hospitalier, responsable du Centre du Langage, Service de psychopathologie, hôpital Avicenne, APHP Bobigny, France.

Pour citer cet article :

Serre G. Les femmes sans ombre ou la dette impossible. Le choix de ne pas être mère. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2002, volume 3, n°2, pp. 247-256


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/les-femmes-sans-ombre-ou-la-dette-impossible/

Les femmes sans ombre ou la dette impossible. Le choix de ne pas être mère

Elles ont entre trente et cinquante ans, elles ne veulent pas, n’ont pas voulu avoir d’enfant. La rencontre de cinq de ces femmes a permis de recueillir leurs motivations explicites, et d’essayer d’approcher la complexité des éléments inconscients de cette décision. Le sentiment de liberté lié à ce choix est primordial, ces femmes s’épanouissent dans une vie professionnelle, sociale, culturelle et sentimentale dans laquelle, il n’y a pas de place pour un enfant, elles ne ressentent pas de manque, pas de regret. L’analyse de leurs histoires, de leurs relations interpersonnelles, du moment de la prise de décision et des événements de vie qui l’ont précédée permet de formuler quelques hypothèses. Si le sentiment de ne pas avoir été désirée est souvent présent, si les mères sont décrites comme peu aimantes ou au contraire trop fusionnelles, on observe également l’importance de la relation au père comme facteur déterminant de ce choix. Au cours de leurs récits, les questions de la transmission, de la féminité, de la perte, de la mort, de l’altérité sont posées, dans une problématique parfois œdipienne, mais le plus souvent touchant le narcissisme.

Mots clefs : Désir d’enfant, refus d’enfant, maternité, psychologie.

Women without shadows or the impossible debt. The choice of not being mother

They are thirty or fithy years old, they do not want to have children. A meeting with five of theses women enabled us to gather their rational motivations in order to try to understand the complexity of the unconscious elements of this decision. The feeling of freedom tied to this choice is primordial, these women bloom in their professional, social, cultural and affective lives where there in no place for a child, there is no lack, there are no regrets. The analysis of their stories of interpersonal relationships predominantly with parents from the moment that the decision was taken and the life events which precede it allow us to formulate some hypotheses. A certain number of elements appear to be linked to oedipal problems, others evoke the issue of narcissism. If the feeling of not having been desired is often present. If mothers are portrayed as either unloving or on the contrary highly intrusive, we note as well the importance of the influence of the woman’s relationship to her father in her choice. During the reciting of their stories questions regarding transmission feminity, loss, death and otherness are raised in an oedipal context but particularity having to do with narcissism.

Key words: Wish for a child, refusal to have a child, maternity, psychology.

Las mujeres sin sombra o la deuda imposible. Elegír de no ser madre

Tienen entre treinta y cincuenta años, no quieren, no han querido tener un hijo. El encuentro con cinco mujeres en este caso ha permitido de recoger sus motivaciones explícitas y de tratar de cernir la complejidad de los elementos inconscientes de esta decisión. El sentimiento de libertad ligado a esta decisión siendo primordial, estas mujeres se realizan en una vida profesional, social, cultural y sentimental en la que no hay lugar para un hijo, no sienten ni carencia ni añoranza. El análisis de sus historias, de sus relaciones interpersonales, desde el momento de la decisión y de los acontecimintos de la vida que la han precedido permite de formular ciertas hipotesis. Si el sentimiento de no haber sido deseada está a menudo presente, si las madres son descritas como poco cariñosas o al contrario como demasiado fusionales, se observa igualmente la importancia de la relación al padre como factor determinante de esta decisión. En el curso de sus relatos, aparece la cuestión de la transmisión, de la feminidad, de la perdida, de la muerte, de la alteridad, en una problemática a menudo edipiana, pero más frecuentemente en relación al narcisismo.

Palabras claves: Deseo de hijos, rechazo de hijos, maternidad, sicología.

Elles ont entre vingt et cinquante ans, elles ne veulent pas, n’ont pas voulu avoir d’enfant. Quand ? Comment ? Et pourquoi prend-on une telle décision ? Choix de vie qui peut faire naître chez l’autre l’étonnement, un sentiment d’étrangeté, de rejet, voire quelque chose de l’ordre de l’impensable.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !