Article de dossier

L’épilepsie au Mali : corps, maladie et récit


Sophie ARBORIO

Sophie ARBORIO est maître de conférences à la faculté de sport de l’université de Nancy.

Pour citer cet article :

Arborio S. L’épilepsie au Mali : corps, maladie et récit. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2009, volume 10, n° 3, pp. 280-291


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/lepilepsie-au-mali-corps-maladie-et-recit/

L’épilepsie au Mali : corps, maladie et récit

Tout au long des analyses relatives à la nomination, à la nosologie et à l’étiologie du « kirikirimasien », on retrouve dans les récits des malades et de leur entourage une tentative de ré-articulation entre les trois termes de l’analyse : le malade, la maladie et le vécu corporel. À l’imputation exogène de la causalité du mal viennent s’opposer d’autres conceptions qui insistent davantage sur une consubstantialité entre le corps individuel et son affection. Il semblerait alors que l’opposition communément entendue entre malade et maladie ne suffise pas ici à illustrer l’importance de la question du sujet dans l’appréhension d’une maladie. En effet, le corps apparaît comme un vecteur de significations à partir de l’élaboration d’un récit au sujet de l’épilepsie. L’origine de l’affection et son questionnement par le malade et son entourage sont au centre de l’analyse. Elle constitue en effet un domaine de compréhension essentiel relativement à l’articulation des différents niveaux de ruptures entre le malade, la maladie et le corps. L’approche narrative aide à « faire sens » entre ces différents niveaux à partir d’une histoire pathological singulière.

Mots-clés : Malade, maladie, affection, vécu corporel, origine, cause, narrativité.

Epilepsy in Mali: body, disease and narrativity

Throughout studies on the naming, nosology and etiology of kirikirimasien, we find in the accounts of patients and their families an attempt at re-articulating the three terms of the analysis: the patient, the disease, and the physical experience. In particular, the exogenous imputation of the causality of the disease clashes with other conceptions which emphasize consubstantiality between the individual’s body and his or her ailment. It therefore seems that the opposition commonly understood to exist between patient and disease is not enough here to illustrate the importance of the question of the subject in the apprehension of a disease. The body seems to be a vector of significations based on the elaboration of a narrative on the subject of epilepsy. The origin of the ailment and the patient’s and his or her family’s questions about it are at the centre of this analysis. It is an essential field of understanding relative to the articulation of the different levels of discontinuity between the patient, the disease and the body. The narrative approach binds these different levels of meaning within a singular pathological reality.

Key words: Patient, disease, ailment, physical experience, origin, narrativity.

La epilepsia en Mali: cuerpo, enfermedad y relato

Dentro de los análisis relacionados con la nominación, la nosología y la etiología del «kirikirimasien», se encuentran en los relatos de los enfermos y de sus entornos, un intento de rearticulación entre las tres instancias del análisis: el enfermo, la enfermedad y la vivencia corporal. Existen otras concepciones, opuestas a la imputación exógena de la causa del mal, que conceden más importancia a una consubstancialidad entre el cuerpo individual y su afección. Parecería entonces que la oposición comúnmente invocada entre enfermo y enfermedad no basta para ilustrar la importancia de la cuestión del sujeto en la comprensión de una enfermedad. En efecto, el cuerpo aparece como un vector de significaciones a partir de la elaboración de un relato a propósito de la epilepsia. El origen de la afección y las cuestiones que suscita en el enfermo y su entorno están en el núcleo del análisis. Esta interrogación acerca de la causa del mal constituye un dominio de comprensión esencial ahí donde se articulan diferentes niveles de ruptura entre el enfermo, la enfermedad y el cuerpo. El abordaje narrativo ayuda a «encontrar el sentido» entre estos diferentes niveles a partir de una historia patológica singular.

Palabras claves: Enfermo, enfermedad, afección, vivencia corporal, origen, causa, narratividad.

Placés aux deux extrémités d’un continuum entre les dimensions organiques et sociales dans l’appréhension d’une affection pathologique, la maladie et le malade occupent des rôles bien distincts. À travers son expérience personnelle, le « malade » renvoie au terme anglais de illness qui fait référence au vécu singulier d’une affection.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Quand la divergence devient exclusion
Perceptions des châtiments corporels par les parents et les adolescents immigrants

« Dieu maudisse celui qui t’a lancé ce regard »
Une ethnographie des soins du mauvais œil dans les familles maghrébines de France

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !