Article de dossier

L’eau qui soigne

Réflexion sur la place singulière de l’eau dans les soins d’un guérisseur seereer


Felicia HEIDENREICH

Felicia HEIDENREICH est psychiatre et anthropologue. Après deux années passés comme chercheure-clinicienne dans l’Équipe de Recherche et d’Intervention Transculturelles du Dr Cécile Rousseau, CSSS de la Montagne, Université McGill, Montréal, Canada, elle exerce actuellement la psychiatrie au Centre hospitalier de Rouffach, 27 rue du 4ème RSM, 68250 Rouffach.

Pour citer cet article :

Heidenreich F. L’eau qui soigne : réflexion sur la place singulière de l’eau dans les soins d’un guérisseur seereer. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2001, volume 2, n°2, pp. 291-299


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/leau-qui-soigne/

L’eau qui soigne : réflexion sur la place singulière de l’eau dans les soins d’un guérisseur seereer

Cet article décrit les pratiques diverses d’un guérisseur seereer utilisant de l’eau. C’est à travers ces rituels que l’on arrive à décrypter les représentations du corps et de la maladie sous-jacentes. Il se pose la question de la singularité de « l’objet eau » et celle de ses vertus soignantes.

Mots clés : Thérapeutique traditionnelle, eau, guérisseur, rituel, Seereer, Sénégal.

Healing water

This article gives a description of the healing practices of a seereer healer using water. These rituals allow for decoding of the underlying representations of the body and sickness. Water as a singular object and its healing virtues are a central question.

Key words: Traditional healing, water, healer, ritual, Seereer, Senegal.

El agua que cura

Este artículo describe las diversas prácticas utilizando el agua de un curandero Seereer. A través de estos ritos se puede descriptar las representaciones subjacentes del cuerpo y de la enfermedad. Aparece así la cuestión del «objeto agua» y de sus virtudes curativas.

Palabras claves: Terapéutica tradicional, agua, curandero, ritos, Seereer, Senegal.

Un des quatre éléments naturels, l’eau est indispensable à la vie humaine. Elle n’est pas seulement le constituant principal du corps humain et de toute la flore et la faune ambiante, elle représente aussi en tant que traitement du corps sain et malade un remède ancien comme l’humanité elle-même. L’art des bains de l’antiquité en témoigne ainsi que de nombreux traités de médecine sur les vertus médicales de l’eau (Avicenne, Hippocrate, Paracelse, Kneipp).


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !