Article de dossier

Le « piano » et le divan : un artisanat du rêve

A propos de la cuisine de Guy Savoy


Dossier : 

Pascale PYNSON

Pascale Pynson est psychologue, psychanalyste.

Pour citer cet article :

Pynson P. Le « piano » et le divan : un artisanat du rêve. À propos de la cuisine de Guy Savoy. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2005, volume 6, n°2, pp. 251-256


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/le-piano-et-le-divan-un-artisanat-du-reve/

Le « piano » et le divan : un artisanat du rêve. A propos de la cuisine de Guy Savoy

Manger à la table d’un grand cuisinier, rêver, associer dans l’aventure de l’analyse, du côté du psychanalyste comme de l’analysant, voici deux expériences uniques qui mobilisent des résonances intimes, un parcours très personnel, et un échange qui ne peuvent exister que par les fonctions d’un cadre bien spécifique. Le grand restaurant, le cabinet de l’analyste, drôles de lieu pour une rencontre avec soi? L’hypothèse est celle d’une communauté d’espace qui permet la libre expression de l’activité psychique et le déploiement de sa créativité.

Mots-clés : Cuisine, psychanalyse.

The «piano» and the divan: a craft of the dream. About Guy Savoy’s cuisine

Eating at the table of a great chef, dreaming, associating in the adventure of psychoanalysis, these are an unique experiences which mobilize intimate resonances, a very personal journey, and an exchange which cannot exist without the functions of a very specific setting. The great restaurant, the psychoanalist’s office, are they strange places for oneself’s meeting? The hypothesis is that of a space’s community which allows the free expression of psychic activity and for displaying creativity.

Key words: Cooking, psychoanalisis.

El «piano» y el diván: un artesanado del sueño. A propósito de la cocina de Guy Savoy

Comer en la mesa de un gran cocinero, soñar, asociar en la aventura del análisis, tanto del lado del sicoanalista como del analizado, he aquí dos experiencias únicas que movilizan resonancias íntimas, un recorrido muy personal y un intercambio que solo pueden existir gracias a las funciones de un cuadro muy específico. El gran restaurant, el consultorio del analista extraños lugares para un encuentro consigo mismo? La hipótesis es aquella de una comunidad de espacio que permite la libre expresión de la actividad síquica y su despliegue creativo.

Palabras claves: Cocina, sicoanálisis.

Manger à la table d’un grand cuisinier, rêver, associer dans l’aventure de l’analyse, du côté du psychanalyste comme de l’analysant, voici deux expériences uniques qui mobilisent des résonances intimes, un parcours très personnel, et un échange qui ne peuvent exister que par les fonctions d’un cadre bien spécifique.

Le grand restaurant, le cabinet de l’analyste, drôles de lieu pour une rencontre avec soi ?


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Fascinations palestiniennes
Des corps meurtris à la parole

Du regard clinique à la caresse éthique
Pour un nouveau langage médical

Entre religion, tradition et modernité
La construction d’un réseau de compétences thérapeutiques au Cameroun

Madame Luce
Maladie somatique, figures du double et dépression

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !