Article de dossier

Le maître du jeu

Amour quotidien et amour merveilleux à Madagascar

et


Dossier : 

Jacques LOMBARD

Jacques Lombard est anthropologue et cinéaste à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), 44 Boulevard de Dunkerque, 13572 Marseille Cedex 02.

Michèle FIÉLOUX

Michèle Fiéloux est anthropologue et réalisatrice au Laboratoire d’Anthropologie sociale (CNRS), Collège de France, 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris.

Pour citer cet article :

Fiéloux M, Lombard J. Le maître du jeu. Amour quotidien et amour merveilleux à Madagascar. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2006, volume 7, n°2, pp. 253-266


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/le-maitre-du-jeu/

Le maître du jeu. Amour quotidien et amour merveilleux à Madagascar

La multiplication des communautés de possédés dans la ville de Tuléar (Sud-Ouest de Madagascar) accompagne la difficile période de transition qui voit le passage d’une économie lignagère régionale à une société ouverte, « libérale », de plus en plus englobée dans l’économie mondiale.

Cette transition associée au développement de la pauvreté et du chômage dans des villes moyennes en pleine croissance provoque, entre autres, des difficultés grandissantes dans les relations de couple.

À travers trois configurations relationnelles tout à la fois fictives et réelles où intervient dans chaque cas et selon un mode différent le personnage central d’une femme possédée, les auteurs cherchent à montrer comment d’autres formes de sociabilité liées à l’éruption de la modernité peuvent se dire, se comprendre et en définitive se mettre ainsi en place grâce à la médiation et à l’adaptation d’une ancienne pratique religieuse, la possession par les princes défunts.

Mots-clefs : Cultes de possession, intime, relations de couple, tradition, Madagascar.

The master of play. Daily love and marvellous love in Madagascar

The increase in communities of possession in the city of Tulear (South-West of Madagascar) comes with the difficult transition period from a local economy based on linages to an open society, liberal, more and more globalized.

This transition linked with the development of poverty and unemployment in fully growing medium sized cities creates more difficulties in relationships of couple.

This text proposes three different relational configurations, at the same time fictional and real, where the central character of a possessed woman plays a part. The authors try to demonstrate how other forms of sociability within the context of an eruption of modernity, can be told, understood and finally realized with the mediation and the adaptation of an old religious practice, the possession by deceased princes.

Key words: Possession cult, intimity, couple relationship, tradition, Madagascar.

El maestro del juego. Amor cotidiano y amor maravilloso en Madagascar

La multiplicación de las comunidades de poseidos en la ciudad de Tulear (sur-oeste de Madagascar) acompaña el difícil período de transición que ve el paso de una economía regíonal de linajes hacia una sociedad abierta, «liberal», de más en más englobada en la economía mundial.

Esta transición asociada al aumento de la pobreza y de la cesantía en ciudades medianas en pleno crecimiento provoca, entre otros, dificultades crecientes en las relaciones conyugales.

A través de tres configuraciones relacionales a la vez ficticias y reales, donde interviene en cada caso y según un modo diferente el personaje central de une mujer peseida, los autores tratan de mostrar como otras formas de sociabilidad ligadas a la erupción de la modernidad pueden decirse, comprenderse y en definitiva ponerse en plaza gracias a la mediación y a la adaptación de una antigua práctica religiosa, la posesión por los principes difuntos.

Palabras claves: Cultos de posesión, íntimo, relaciones de pareja, tradición, Madagascar.

Depuis une vingtaine d’années, Madagascar est confrontée à une grave crise économique et sociale qui conduit à un effondrement définitif des anciens équilibres en milieu rural et à une dislocation des organisations de parenté associés à un affaiblissement des solidarités sociales et des pratiques religieuses anciennes. L’écho de cette transformation inéluctable résonne particulièrement dans les villes où affluent des paysans chassés des campagnes par le manque de terre, les vols de bœufs, la sécheresse ou l’appauvrissement.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !