Article de dossier

Le frais, le cru et le vivant


Jane COBBI

Ethnologue, CNRS.

Pour citer cet article :

Cobbi J. Le frais, le cru et le vivant. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2004, volume 5, n°3, pp. 367-374


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/le-frais-le-cru-et-le-vivant/

Le frais, le cru et le vivant

À l’extrémité du continent asiatique, les Japonais marquent de la considération pour les espèces végétales et animales, auxquelles ils prêtent attention selon un mode particulier : à part un petit nombre d’espèces dont la consommation est évitée, de nombreuses catégories végétales et animales doivent non seulement être consommées, mais encore être prises à l’état frais, cru, ou même vivant. Ces prescriptions positives, imposées régulièrement par les célébrations sociales et rituelles, sont encore facilitées aujourd’hui par les progrès économiques et techniques.

Mots-clés : Japon, prescriptions alimentaires, célébrations, cru, frais, vivant.

The Freshness, the Rawness and the Living

In the far East of the Asian Continent, the Japanese assign a high value to most categories of beings from the animal and vegetal world. They pay attention and deference to them, in a specific way: aside from a few species whose consumption as foods is proscribed, numerous vegetal and animal categories are – and must be – incorporated; and this, as fresh, raw or live foods (nama). These positive prescriptions, punctually repeated in social rites and celebrations, are facilitated nowadays by economical and technological progress.

Key words: Japan, food precepts ceremony, food ritual, the Freshness, the Rawness, the Living.

Lo fresco, lo crudo y lo vivo

Al extremo Este del continente asiático, los japoneses muestran una gran consideratión por todas las especies vegetales y animales, pero marcan su aprecio según un modo particular. El consumo de un pequeño nombre de especies está proscrito. Esta excepción hecha, numerosas categorías vegetales o animales no solo deben ser consumidas sino además deben ser ingeridas frescas, crudas e incluso vivas. Estas prescripciones positivas, impuestas a la ocasión de celebraciones o de ritos, están actualmente facilitadas por los progresos técnicos y económicos.

Palabras claves: Japon, prescripciones alimentarias, celebraciones, crudo, fresco, vivo.

La conception bouddhique de l’univers, transmise au Japon vers le VIe siècle de notre ère, prescrit l’interdiction d’attenter à toute forme de vie, par respect des êtres vivants, et, par suite, un régime alimentaire non-carné. Cette conception est venue se greffer sur l’autre grand courant qui domine le monde religieux au Japon, celui du shintô, que Bernard Frank a défini, dans sa leçon inaugurale au Collège de France, comme « ensemble des croyances et des rites ancestraux du pays qui visent à faire vivre l’homme dans la plus grande harmonie possible avec son milieu naturel et à lui rendre propices les puissances diffuses qui l’entourent » (1980).


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

L’art du consommé
Le moment culinaire dans la formation des médiums

Manger la mariée
Façonnages culinaires du féminin

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !