Article de dossier

Le corps et la personne du petit enfant

Ethnographie des « petits riens » du quotidien soninké


Élodie RAZY

Anthropologue, Chercheur.

Pour citer cet article :

Razy E. Le corps et la personne du petit enfant. Ethnographie des « petits riens » du quotidien soninké. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2004, volume 5, n°2, pp. 203-214


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/le-corps-et-la-personne-du-petit-enfant/

Le corps et la personne du petit enfant. Ethnographie des « petits riens » du quotidien soninké

La notion de personne est ici abordée sous l’angle des gestes et attitudes quotidiens qui s’appliquent au corps de l’enfant soninké durant la petite enfance. Leur analyse met au jour la vulnérabilité des composantes de la personne du petit enfant – souffle vital et double – qui expose celui-ci à divers dangers. Ces derniers sont notamment liés à la fuite de son souffle vital par les orifices de son corps, à la capture de son double ou encore à l’action du « mauvais double » de sa mère. D’où la nécessité d’un engagement total des partenaires dans un maternage dit « de proximité » – gestes liés aux bâillements, aux étouffements, à la toilette et au sommeil. La lecture de ces faits du quotidien, à la lumière de certains gestes rituels effectués lors de la naissance, offre des éléments de réponse à la question du statut du petit enfant soninké. Elle montre également à quel point ces pratiques relèvent d’un même univers de représentations et de quelle manière la question du lien entre gestes quotidiens et gestes rituels peut ouvrir à une réflexion plus générale sur l’efficacité du rituel.

Mots-clés : Bâillement, double, étouffement, maternage, personne, petit enfant, rituel, sommeil, Soninké, souffle vital, Mali.

The body and the person of the infant: Ethnography of the «small gestures» in the soninke everyday life

The notion of person is approached here from the point of view of gestures and daily attitudes that apply to the body of the soninke Child during infancy. Their analysis reveals the vulnerability of the components of the infant’s person – the vital breath and the double – that exposes the child’s life to various dangers. The latters are mainly connected to the escape of its vital breath through its body’s openings, to the capture of its double or else to the action of the «bad double» of the mother. Hence the necessity of a total commitment from the partners in a close mothering : gestures connected with yawning, choking, with the washing and the sleep of the infant. The analysis of this daily caring in the light of some ritual gestures performed at the time of birth provides elements to answer the question of the Soninke infant’s status. It shows also to what extent these practices are part of the same world of representations, and how the matter of the connection between daily and ritual gestures may open to a more global reflection on the ritual efficiency.

Key words: Yawning, double, choking, mothering, person, infant, ritual, sleep, Soninke, vital breath, Mali.

El cuerpo y la persona del niño pequeño. Etnografía de las «pequeñas nadas» en el cuotidiano soninké

La noción de persona es abordada aquí bajo el ángulo de los gestos y actitudes cuotidianas que se aplican el cuerpo del niño soninké durante su pequeña infancia. Su análisis hace aparecer la vulnerabilidad de los componientes de la persona del niño pequeño -aliento vital y doble- que lo expone a diversos peligros. Estos últimos están particularmente ligados a la perdida del aliento vital por los orificios del cuerpo, a la captura de su doble o incluso a la acción del «doble malo» de su madre. De ahí la necesidad de un compromiso total de los participantes a la crianza dicha «de proximidad» gestos ligados al bostezo, al ahogo, a la limpieza y al sueño. La lectura de estos hechos al cuotidiano, a la luz de ciertos gestos rituales efectuados al nacimiento, ofrece algunos elementos de respuesta a la cuestión del estatuto del niño pequeño soninké. Ella muestra igualmente hasta que punto estas prácticas relevan de un mismo universo de representaciones y de que manera la cuestión del lazo entre gestos cuotidianos y gestos rituales puede abrir una reflección mas general sobre la eficacidad del ritual.

Palabras claves: Bostezo, doble, ahogo, crianza, persona, niño pequeño, ritual, sueño, Soninké, aliento vital, Africa del Oeste, Mali.

Cet article a pour ambition de reconsidérer la notion de personne chez les Soninké en mettant en avant et en priorité, non pas des données générales relatives à un univers cosmologique et à un système de pensée, mais ce que l’on pourrait appeler « une ethnographie du détail ». Il s’agit également de voir en quoi les résultats de cette démarche confortent ou infirment les données existantes dans la littérature. Quelques précisions tout d’abord sur les Soninké. Ils font partie de l’ensemble culturel mandingue, leur langue appartient au groupe des langues mandé et ils sont de religion musulmane.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !