Article de dossier

L’art du consommé

Le moment culinaire dans la formation des médiums


Giordana CHARUTY

Giordana Charuty est Ethnologue, École Pratique des Hautes Études (EPHE), Vème section, Paris, France.

Pour citer cet article :

Charuty G. L’art du consommé. Le moment culinaire dans la formation des médiums. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2004, volume 5, n°3, pp. 357-365


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/lart-du-consomme/

L’art du consommé. Le moment culinaire dans la formation des médiums

Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, les cures issues de la diffusion européenne du magnétisme et du spiritisme ont rompu avec les logiques classificatoires des qualités sensibles qui fondaient les affinités entre médecine et diététique. Pourtant, les récits de vie de médiums, formés en Italie dans les années 1950-70, révèlent l’existence d’un moment culinaire dans l’apprentissage de la fonction, qui déplace l’ancienne assimilation du médecin à un cuisinier.

Mots-clés : Régime de santé, apprentissage, médium, magie culinaire.

The art of consommé. The culinary instance in the training of a medium

Since the second half of the 19th century, cures in the tradition of European spiritism and magnetism have broken with the classifying logics of tangible qualities which were the basis for the affinities of medicine and dieting.

Narratives of mediums who were trained in Italy in the 1950s to 70s show moments of culinary experiences in the apprenticeship of this function using the ancient assimilation between doctor and cook.

Key words: Health diet, apprenticeship, medium, culinary magic.

El arte del consomé. El momento culinario en la formación de los médiums

Desde la segunda mitad del siglo XIX, las curas emanadas de la difusión europea del magnetismo y del espiritismo rompieron con las lógicas clasifocadoras de las calidades sensibles fundadoras de las afinidades entre medicina y dietética. Sin embargo, los relatos de vida de médiums, formados en Italia en los años 1950-70 revelan la existencia de un momento culinario en el aprendisage de la función, que desplaza la antigua asimilación del médico a un cocinero.

Palabras claves: Regimen de salud, aprendisage, medium, magia culinaria.

La scienza in cucina e l’arte di mangier bene – « La science en cuisine et l’art de bien manger » – publiée en 1891, à Florence, par Pellegrino Artusi est à l’Italie ce que la Physiologie du goût de Brillat-Savarin est à la France. Ce monument du savoir culinaire, composé de recettes empruntées aux diverses régions de la péninsule a contribué, selon l’avis de Piero Camporesi, à pourvoir les Italiens d’une cuisine nationale et d’un goût commun. Mais ce n’est pas sous cet angle qu’il convient, ici, de le considérer.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !