Article de dossier

La sirène Mami Wata

Un cas de réemploi transculturel


Chiara BORTOLOTTO

Chiara Bortolotto est anthropologue dans le Laboratoire d’anthropologie et d’Histoire de l’institution de la culture (LAHIC) de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Hôtel de Vigny, 10 rue du Parc Royal, 75003 Paris.

Pour citer cet article :

Bortolotto C. La sirène Mami Wata  : un cas de réemploi transcuturel. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2009, volume 10, n° 1, pp. 37-45


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/la-sirene-mami-wata/

La sirène Mami Wata  : un cas de réemploi transculturel

Cimentant l’observation ethnographique du présent dans la profondeur historique, la notion de réemploi montre son efficacité pour conceptualiser les pratiques de traduction d’éléments culturels exogènes dans un nouvel ordre fonctionnel. L’ensemble des processus de réemploi sur lesquels est construit le phénomène culturel lié à Mami Wata, dans sa déclinaison tant cultuelle qu’esthétique, traduit l’imaginaire que les traditions européennes associent à l’image de la sirène. Loin de se présenter comme la survivance d’une tradition, soucieuse de la préservation révérencieuse d’une prétendue authenticité, cette appropriation de l’image de la sirène apparaît comme le produit d’une sélection créative et vivificatrice. Acquis selon une logique mémorielle de proie et de dépouille, ce corpus d’images active des intentionnalités adaptées aux besoins contemporains de ses interprètes africains.

Mots-clés : Réemploi, sirène, Mami Wata, longue durée, héritage.

The Mami Wata mermaid: a case of transcultural re-use

Through the consolidation of ethnographic observation of the present in its historical depth, the notion of reuse proves its value in the conceptualization of how exogenous cultural elements are transposed into a system governed by a different underlying rationale. The whole process of re-use on which the cultural phenomenon associated with Mami Wata is developed, both on its ritual and aesthetic plane, draws in images and ideas generally associated to the mermaid by European traditions. Far from presenting itself as the survival of a tradition, deferently anxious to preserve its hypothetical authenticity, this “appropriation” of the mermaid-image manifests itself as the result of a creative and life-giving choice. Built upon a prey-and-pillaging memory process, this corpus of images activates agencies transformed to fit the contemporary needs of its African interpreters.

Key words: Reuse, mermaid, Mami Wata, longue durée, heritage.

La sirena Mami Wata : un caso de reutilización transcultural

Cimentando la observación etnográfica en la historía, la noción de reutilización muestra su eficacidad para conceptualizar las practicas de traducción de elementos culturales exógenos en un nuevo orden funcional. El conjunto de los procesos de reutilización en los cuales está basado el fenómeno cultural de Mami Wata, tanto en su dimensión cultural como estética, traduce el imaginario que las tradiciones europeas asocian a la imagen de la sirena. Lejos de presentarse como la sobrevivencia de una tradición y preocupada de la conservación reverencial de una pretendida autenticidad, esta apropiación de la imagen de la sirena aparece como el fruto de una selección creativa y vivificadora. Estas imagenes, adquiridas de acuerdo con una lógica memorial de presa y de despojo, activa las intencionalidades adaptadas a las necesidades contemporáneas de sus intérpretes africanos.

Palabras claves: Reutilización, sirena, Mami Wata, longue durée, herencia.

Le nom de Mami Wata évoque, dans toute l’Afrique centrale et occidentale, un esprit aquatique au charme dangereux autour duquel se définit un complexe de croyances et de pratiques rituelles. Désigné par un terme pidgin, né du contact et de l’assimilation aux langues de l’Afrique occidentale de l’anglais « mother of water », cet esprit est souvent représenté comme une sirène ou une jeune femme à l’allure moderne et élégante, à la peau claire et aux cheveux longs et sinueux.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !