Article de dossier

Homosexualités et intersectionnalité : approches théoriques


Dossier : 

Olivier ROY

Olivier Roy est candidat au doctorat, Département de Sociologie, Centre d’Etudes Ethniques, Université de Montréal, Québec.

Pour citer cet article :

Roy O. Homosexualités et intersectionnalité : approches théoriques. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2010, volume 11, n° 3, pp. 292-300


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/homosexualites-et-intersectionnalite-approches-theoriques/

Homosexualités et intersectionnalité  : approches théoriques

Alors que la sociologie de l’homosexualité demeure une spécialité peu développée, la diversification des sociétés contemporaines appelle une théorisation attentive à l’égard des multiples dimensions des expériences des immigrants homosexuels. Nous présentons ici un dialogue entre les approches qui constituent les a priori théoriques de notre recherche, en nous appuyant sur les résultats de nos cinq premières entrevues. Cette partie de notre recherche est basée sur des entrevues semi-directives réalisées auprès d’immigrants homosexuels au Québec. Il est montré que les approches interactionniste et historiciste ont permis de comprendre l’homosexualité comme un processus sociohistorique. Mais l’interaction entre les axes de différenciation sociale nous pousse à conjuguer ces approches à une théorisation intersectionnelle qui intègre explicitement les multiples dimensions de l’expérience sociale. Nous discutons toutefois de possibles difficultés méthodologiques.

Mots clés : Homosexualité, intersectionnalité, interactionnisme, histoire sociale, transnational, ethnicité, altérité.

Homosexualities and intersectionality : theoretical approaches

While the sociology of homosexuality is still an under-developed specialization, the diversification of contemporary societies calls for a theorization of the multidimensional social experiences of homosexual immigrants. We present a dialog between a few approaches constituting the theoretical a priori of our research, using the results of our first five interviews. This part of our research is based upon semi-directive interviews with homosexual immigrants in Quebec. We show how interactionist and historicist approaches helped to understand homosexuality as a social and historical process. But the interaction between axes of social differentiation needs the articulation of these approaches with an intersectional theorization which explicitly integrate the multiple dimensions of social experiences. We discuss the possible methodological pitfalls.

Key words: Homosexuality, intersectionality, interactionism, social history, transnationalisme, ethnicity, otherness.

Homosexualidades e interseccionalidad : Propuestas teóricas

Mientras que la sociología de la homosexualidad sigue siendo una especialidad pobremente desarrollada, la diversificación de las sociedades contemporáneas exige una teorización que tenga en cuenta las múltiples dimensiones de las experiencias de los inmigrantes homosexuales. Presentaremos a continuación un diálogo entre los abordajes que constituyen los a priori teóricos de nuestra investigación, apoyándonos en los resultados de nuestras cinco primeras entrevistas. Esta parte de nuestra investigación se deriva del análisis de entrevistas semidirectivas realizadas a algunos inmigrantes homosexuales en Quebec. Se concluye que los abordajes interaccionista e historicista han permitido una comprensión de la homosexualidad como un proceso socio-histórico. Pero la interacción entre los ejes de diferenciación social nos lleva a conjugar estos abordajes con una teorización interseccional que integra explícitamente las múltiples dimensiones de la experiencia social. No descartamos la discusión sobre las posibles dificultades metodológicas.

Palabras claves: Homosexualidad, interseccionalidad, interaccionismo, historia social, transnacional, etnicidad, alteridad.

Attablé avec son partenaire blanc dans une aire de restauration d’un centre commercial montréalais, un homosexuel d’origine haïtienne est invectivé par une préposée à l’entretien, elle aussi d’origine haïtienne. « Pédé » et « honte pour la communauté noire », c’est ainsi que cette femme a interpellé l’homme, sans même considérer son partenaire (Fontaine 2008).


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !