Article de dossier

En creux et en plein

Silence, paroles et réinscription dans l’après Shoah/Khurbn


Dossier : 

Carole LEMÉE-GONÇALVES

Carole Lemée-Gonçalves est chargée de cours en anthropologie sociale et culturelle, Université de Bordeaux 2.

Pour citer cet article :

Lemée-Gonçalves C. En creux et en plein. Silence, parole et réinscription dans l’après-Shoah/Khurbn. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2007, volume 8, n°1, pp. 27-43


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/en-creux-et-en-plein/

En creux et en plein. Silence, parole et réinscription dans l’après-Shoah/Khurbn

En prenant appui sur des situations ayant été ethnographiées dans le cadre d’une ethnologie européenne, cet article aborde la question de ce qui est parfois pris pour de l’oubli mais qui n’en est pas toujours. Prenant tout d’abord en considération ce qui a trait à l’agir mémoriel, il s’agit ensuite de porter un regard sur des procédures de mise à distance et inversement de mise en rapprochement qui posent la question de la dialectique de la mémoire et de l’absence, sinon de l’effacement ou de la déperdition, pour des victimes de la Shoah/Khurbn [mot utilisé en yiddish] et pour leurs descendants dans des situations post-migratoires et post-génocidaires qui sont aussi post-ethnocidaires dans le cas des Ashkénazes dont les ascendants étaient originaires d’Allemagne, d’Autriche et d’Europe centrale et orientale.

Mots-clefs : Agir mémoriel, communication, pratiques de mémoire, génocide, ethnocide, migration, perte, altérité socio-temporelle, processus de réinscription.

Hollow and full. Silence, spoken words and new inscription an the After-Shoa

Based on ethnographically observed situations in European ethnology, this paper tackles the question of what is sometimes forgotten, although it isn’t really forgotten. Considering first the acting of memory, we then look at the processes of putting at distance and conversely the bringing near which infer the dialectics of memory and the absence if not the total erasing or loss for Shoa/Khurbn (word used by theYiddish) victims and their descendents in post migratory situations and post genocide, which is also post-ethnocide in the case of the Ashkenazi with descendents from Germany, Austria Central and Oriental Europe.

Key Words: Memorial acting, communication, memorial practice, ethnocide, migration, loss, social and temporal alterity, process of re-inscription.

Lo vacío y lo lleno. Silencio, palabra y reinscripción en el post-Holocausto/Khurbn

Apoyandose en situaciones repertoriadas en el cuadro de una etnología europea, este artículo aborda la cuestión de lo que a veces se toma par olvido pero que no siempre lo es. Se toma primero lo que tiene que ver con la acción de memoria de las víctimas del Holocausto/Khurbn (palabra utilizada en Yiddish) así como para sus descendientes en situación post-migratoria y post-genocidiaria, ver a veces post-etnocidiaria en el caso de los Askenazis originarios de Alemania, Austria, Europa Central y del Este. Se trata luego de observar los procesos de distanciación relevados por el juego dialéctico de la memoria y de la ausencia, ver a veces del borrar o de la deperdición.

Palabras claves: Acción de memoria, comunicación, prácticas de memoria, genocidio, etnocidio, migración, perdida, alteridad socio-temporal, proceso de reinscripción.

Parce que nous possédons une capacité à oublier et une capacité à nous souvenir, lorsque qu’il n’ y a pas d’ atteintes neurologiques ou psychogènes, notre condition est d’être des porteurs d’oubli et de mémoire. Ceci, au sens où nous ne sommes donc pas que de simples récepteurs dans la chaîne des transmissions. Dans le champ du mémoriel, dont cet article considère qu’il recouvre à la fois la sphère du souvenir et celle de l’oubli, nous sommes bel et bien des actants, y compris dans le fait de recevoir.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Deuil du retour et oubli empêché
L’expérience temporelle des mères migrantes avec un enfant autiste

Les porteurs d’oubli
Une expression de la souffrance dans la migration

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !