Article de dossier

Dire la tradition ou la tentation de l’universel


Jacques LOMBARD

Jacques Lombard est anthropologue et cinéaste à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), 44 Boulevard de Dunkerque, 13572 Marseille Cedex 02.

Pour citer cet article :

Lombard J. Dire la tradition ou la tentation de l’universel. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2009, volume 10, n° 1, pp. 46-52


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/dire-la-tradition-ou-la-tentation-de-luniversel/

Dire la tradition ou la tentation de l’universel

Dire la tradition, est toujours l’expression du pouvoir. En ce sens, toute tradition est l’objet d’une interprétation qui constitue la tradition. La tradition est la référence ultime qui légitime l’ordre dans la société et la répartition des ressources. Elle autorise ainsi le rejet et peut alors fonder le racisme. Mais paradoxalement, dire la tradition, c’est aussi prendre, à chaque fois, la mesure du changement. De cette manière, des Traditions qui s’opposent fragmentent l’universalisme. Le Regard occidental n’est plus le seul. La globalisation fait naître de plus en plus de peuples à l’Histoire. Ce qu’ils disent chacun de leur Tradition est un outil politique dans les nouveaux rapports de forces internationaux.

Mots-clés  : Tradition, folklore, universalisme, racisme, métissage, globalisation, politique.

Telling the tradition or the temptation of universalism

Telling Tradition, is always the expression of power. In this sense, any tradition is the object of an interpretation which constitutes the Tradition. Tradition is then the ultimate reference which legitimates order in society and the allocation of resources. That way it authorizes rejection and can be the foundation of racism. But paradoxically, telling the Tradition is also taking, each time, the measurement of change. Opposing Traditions split up universalism. The Western gaze is not any more the only one. Globalisation gives birth to more and more peoples to History. What everyone tells about their Tradition is a political tool in the new international power struggles.

Key words: Tradition, folklore, universalism, racism, métissage, globalisation, politics.

Decir la tradición o la tentación de lo universal

El hablar de la Tradición es siempre expresión de poder. En este sentido, toda tradición es el objeto de una interpretación que constituye la Tradición. La Tradición es la referencia última que legitima el orden en la sociedad y la distribución de los recursos. Ella autoriza de esta manera el rechazo y puede, en consecuencia, hacer surgir el racismo. Pero paradójicamente, decir la Tradición, es también darse cuenta del cambio. De esta manera, las Tradiciones que se oponen fragmentan el universalismo. La mirada occidental ya no es la única. A través de la globalización cada vez hay más pueblos que nacen a la Historia. Lo que cada uno dice de su Tradición es una herramienta política en los nuevos equilibrios internacionales de fuerza.

Palabras claves: Tradición, folclore, universalismo, racismo, mestizaje, globalización, política.

L’Homme, seul maître de son destin…

En cette année 1429 qui vit la naissance du peintre Gentile Bellini, l’œil gourmand et attentif des marchands qui suivent, sur la Piazza de Venise, au matin d’un printemps légèrement pluvieux, le déchargement de leurs navires en provenance de l’Orient témoigne d’une vision des choses qui n’allait cesser de s’élargir à l’ensemble du globe et qui est prête aujourd’hui de toucher son horizon.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre
directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !