Article de dossier

De la possession à l’hystérie : conversion médicale dans un hôpital malgache


Claire MESTRE

Claire MESTRE est psychiatre et anthropologue, co-rédactrice en chef de la revue L’autre, membre de l’association Mana.

Pour citer cet article :

Mestre C. De la possession à l’hystérie : conversion médicale dans un hôpital malgache. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2001, volume 2, n°3, pp. 495-508


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/de-la-possession-a-lhysterie-conversion-medicale-dans-un-hopital-malgache/

De la possession à l’hystérie : conversion médicale dans un hôpital malgache

Le diagnostic d’hystérie est communément utilisé dans un service de médecine à Toamasina (Madagascar), où l’auteur, médecin et anthropologue, a fait une enquête. Cet énoncé, exclusivement hospitalier, l’hystérie, prend souvent le relai de tromba, désignant la possession et ses manifestations. À partir d’une situation clinique et de la reconstruction historique du terme médical hystérie, l’auteur analyse comment l’univers incongru de la possession, est remplacé brutalement par le terme hystérie, qui recouvre des représentations péjoratives de la femme. Ainsi, loin d’aider à la compréhension d’un désordre psychologique, il sert à préserver l’identité professionnelle des soignants, mise en difficulté par l’irruption des représentations populaires, dans un contexte global de crise.

Mots-clés : Hystérie, possession, tromba, hôpital, Madagascar.

From possession to hysteria: medical conversion in hospital in Madagascar

The diagnostic of hysteria is commonly used in a medecine’s service in Toamasina (Madagascar), where the autor, doctor and anthropologist, has made an inquiry. This term, exclusivement used in the hospital, hysteria, relays the tromba, which is the possession and its manifestations. Throw a clinic situation and the historic reconstruction of the medical term of hysteria, the autor analyses how the incongruous universe of possession is roughly replaced by the term of hysteria, which designs pejorative representations of the woman. So, it doesn’t help to understand a psychologic disorder, but preserve the identity of the medical professionnals, which is in difficult in front of the irruption of popular representations, in a global context of crisis.

Key words: Hysteria, possession, tromba, hospital, Madagascar.

De la posesión a la histeria: conversión médica en un hospital malgache

El diagnóstico de histeria es comunmente utilizado en un servicio de medicina en Toamasina (Madagascar) donde el autor – médico y antropólogo – hizo una encuesta.
Este enunciado, exclusivamente hospitalario, histeria, remplaza amenudo el de “tromba”, que designa la posesión y sus manifestaciones. A partir de una situación clínica y de la reconstrucción del termino médico de histeria, el autor analisa como el universo incongruente de la posesión es brutalmente remplazado por el termino de histeria, que encubre representaciones peyorativas de la mujer. Así, lejos de ayudar a la comprensión de un desorden sicológico, sirve para preservar la identidad profesional del personal médico, puesta en jaque por la irrupción de representaciones populares, en un contexto general de crisis.

Palabras claves: Histeria, posesión, tromba, hospital, Madagascar.

La visite médicale journalière dans un hôpital malgache ressemble à s’y méprendre à celle, que l’on pourrait observer en France ou en Europe : le petit groupe de médecins, d’infirmières et d’étudiants passe de lit en lit, s’active en termes de diagnostics, de traitements et de recommandations. Je me suis ainsi mêlée à ce petit groupe dans un service de médecine « quatrième catégorie » pour femmes, à l’hôpital de Toamasina, ayant comme seul rôle celui d’observer attentivement.


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !