Article de dossier

Capture mon rêve, Mère araignée

Tradition de l’attrape-rêve et fonction du rêve chez les Amérindiens du Nord


Dossier : 

Guy LESOEURS

Président de SOCRAMED (Société de recherches en anthropologie médicale), Paradou, France et Groupe de Travail Problématique Transculturelle du Don d'Organes.

Pour citer cet article :

Lesoeurs G. Capture mon rêve, Mère araignée. Tradition de l’attrape-rêve et fonction du rêve chez les Amérindiens du Nord. L’autre, cliniques, cultures et sociétés, 2004, volume 5, n°1, pp. 31-46


Lien vers cet article : https://revuelautre.com/articles-dossier/capture-mon-reve-mere-araignee/

Capture mon rêve, Mère Araignée, tradition de l’attrape-rêve et fonction du rêve chez les Amérindiens du Nord

Recherchant et redoutant à la fois la puissance des songes mais conscients de la vulnérabilité mentale des bébés, les Amérindiens du Nord (Ojibwas/Chippewas) utilisent encore un petit filet tendu sur un cadre en bois : l’attrape-rêve, pour filtrer les rêves devant la tête des enfants dans leur berceau. À partir de cette tradition, nous discutons la fonctionnalité et la représentation du rêve chez les Amérindiens du Nord. Les cultures chamaniques amérindiennes, notamment la culture Algonquine, au XVIIe siècle, avaient pressenti l’intérêt du rêve comme moyen introspectif, voie vers ce qui en Occident fut appelé « inconscient ». Adultes, ils se servaient de l’attrape-rêve pour obtenir des visions afin de guider leur vie.

Mots-clés : Attrape-rêve, rêves, cauchemars, araignée, Amérindiens, Ojibwas, Chippewas, berceau, vision, inconscient.

Catch my dream, Spiderwoman, tradition of the dream catcher and the dream function in North American Indians

North Native Americans (mostly Ojibways/Chippeways from Algonquin culture and Sioux-Lakotas) are still shielding babies in cradleboards from nightmares and bad spirits with a hooped-web talisman with feathers: the dream catcher. This device played also a great role in the vision quest of adults. From this old tradition, we discuss the function and the representation of the dream in some North American Indian tribes. Among shamanic cultures, already in the Seventeenth century, Algonquins and Iroquois intuitively achieved a high degree of psychological sophistication, using a theory of mind and dream similar to the psychoanalytic theory of Freud, namely the use of dream as an introspective way to the «unconscious».

Key words: Dreamcatcher, dreams, spider, web, talisman, North American Indians, Ojibways, Chippeways, cradleboard, vision, unconscious.

Captura mi sueño, Madre Araña : tradición del atrapa sueños en los pueblos nativos de Norteamérica

Ciertos pueblos nativos de Norteamérica (Ojibwas/Chippewas) usan aún una pequeña red tendida sobre un cuadro de madera: suspendida sobre la cabeza de los niños en sus cunas, el atrapa-sueño, para filtrar los sueños; buscando y temiendo a la vez la potencia de los sueños y al mismo tiempo concientes de la vulnerabilidad de los bebés. Partiendo de esta tradición, discutimos aquí la funcionalidad y la representación del sueño en los pueblos nativos de Norteamérica. Las culturas chamánicas indígenas, en particular la cultura Algonquine del Siglo XVII, habían presentido el interés de los sueños como medio introspectivo, camino hacia lo que en Occidente será llamado «inconciente». Una vez adultos, ellos se servían del atrapa-sueños para obtener visiones que les ayudasen a guiar sus vidas.

Palabras claves: Atrapa-sueños, sueños, pesadillas, araña, pueblos nativos, Ojibwas, Chippewas, cuna, visión, inconciente.

Vous avez certainement remarqué d’étranges cerceaux multicolores garnis de plumes et de fourrure qui se balancent dans les boutiques de gadgets ou de souvenirs du monde entier. Il s’agit de copies d’un vieil objet rituel indien d’Amérique du Nord : l’attrape-rêve, dream catcher, appelé aussi piège à soucis, ou spider-web-charm (charme en forme de toile d’araignée).


Cet article est disponible uniquement au format pdf


Ou
Abonnez-vous en cliquant ici !

Vous êtes abonné Premium ?
Connectez-vous

[wordpress_social_login]

Dans le même dossier

Le rêve dans la psychothérapie transculturelle
pour une clinique anthropologique

Rêves sauvages ou rêves conformes ?
Maladies, thérapies et songes dans les sociétés « traditionnelles »

« Manger dans la nuit »
Exprimer la souffrance par le rêve à Douala

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez des nouvelles de la revue L'autre directement dans votre boîte email.

Merci pour votre inscription !